Tongmu Lapsang Souchong

2430000003059 Catégories , ,

Un authentique lapsang souchong ( ou zhengshan Xiaozhong) , produit à plus de 1000m d’altitude dans la réserve protégée des Wuyi Shan. Non fumé, il offre une liqueur toute en finesse, aux délicats arômes de mangue, de rose et de longane. Un thé ciselé, fier représentant de l’un des plus grand noms des thés noirs chinois.

9,9054,00

Effacer

Origine: Chine, Fujian, Wuyi / Altitude : 1200-1500m / Récolte : Printemps


Lapsang Souchong

Produit dans la province du Fujian, le Lapsang Souchong est certainement l’un des thés chinois les plus connus. Selon la légende, ce serait même le tout premier thé noir chinois, importé dès le 17ème en occident, par les marchands Hollandais. Le terme de « thé noir » (wu cha) ferait d’ailleurs référence à l’aspect très sombre et luisant des feuilles de Lapsang, tandis que le terme de « thé rouge » (hong cha) qui s’est imposé en Chine fait plutôt référence à la couleur du thé infusé.

Si en occident, le nom évoque immédiatement un thé fumé bon marché, il s’agit en fait de l’un des plus prestigieux crus de thé chinois, au même titre que les Wuyi Yancha, thés oolong mythiques produits à quelques encablures.
La version fumée est plus généralement destinée à l’export, tandis que les Chinois lui préfèrent la version non fumée, au délicieux goût fruité.

Il est issu d’une variété de théiers à petite feuille (Xiaozhong) et reproduits par graine, dont on situe l’origine dans le village de Tongmu, au cœur du parc national protégé des Wuyi Shan, de hautes montagnes couvertes d’imposantes forêts , et dont les magnifiques paysages brumeux ont ont inspiré de nombreux peintres et poètes.

Le succès des Lapsang a conduit à une extension continue de la zone de production.
On distingue donc les Lapsang souchong originels, Zhengshan Xiaozhong (le thé à petite feuille de la vraie montagne) des Waishan Xiaozhong (les thés des montagnes extérieures)
Les jardins de thés autour de Tongmu possèdent un sol très riche grâce à la décomposition de ces abondantes forêts primaires. Ajoutez l’altitude (les jardins s’étendent entre 800 et 1500m) et une nature très préservée, avec même un accès réglementé à la réserve, et toutes les conditions sont réunies pour produire des thés d’exception.

Contrairement à la plupart des autres thés chinois pour lesquelles on récolte le bourgeon + 1 à 3 feuilles en fonction des régions et des grades, pour les Lapsang on ne récolte que des feuilles matures (une fois le premier bourgeon totalement développé) accompagné d’une à deux feuilles. Cette cueillette se rapproche ainsi plus de celle des oolong.


Conseils d’infusion

Pour des thés de ce niveau, on évitera les trop grands volume d’eau. On privilégiera le gaiwan ou des théières de 200ml à 500ml grand maximum.

Gaiwan : 3gr pour 100ml, première infusion de 30 sc puis 10 à 20 sc avant de remonter.

Théière : 5gr pour 500ml : 1,30 à 2mn pour conserver toute la fraîcheur et la complexité du thé.

Température : 90 à 100°

Vous pourriez aimer

Vous aimerez peut-être aussi…

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
Retour haut de page

Connexion

S’enregistrer