Blanc des Brumes

Deux thés blancs d’exception, faits à partir d’arbres uniques. Des vieux théiers que l’on récolte individuellement pour leur caractère remarquable. Le premier est fait d’un seul de ces arbres tandis que le deuxième est un mélange de deux de ces théiers. Découvrez en plus dans la description détaillée an bas de page.

8,8047,00

Catégories , ,
Effacer

 

Origine : Chine, Yunnan, Lincang / Altitude > 2000m / Jardin : agriculture naturelle / Récolte : Printemps


 

Vous êtes nombreux à nous demander la différence entre un thé d’arbre unique et un mélange. Les arbres uniques représentent un grade à part dans le Yunnan. Il s’agit de vieux arbres, suffisamment remarquables pour mériter d’être récoltés séparément. Comme il s’agit d’arbres issus de la reproduction par graine, chacun a un caractère unique avec parfois de grandes différences à quelques mètres d’écart seulement.

Cela a quelque chose de touchant de goûter au fruit d’un seul et unique arbre, et l’on peut ressentir une pureté toute particulière à la dégustation de tels thés. Pour autant, il peut être intéressant d’associer plusieurs de ces arbres, pour des synergies détonantes !

C’est ainsi que nous vous présentons 2 versions du Blanc des Brumes , le premier issu d’un arbre unique et l’autre fait de deux arbres (tout aussi anciens)  que nous avons associés pour leur magnifique complémentarité.
Deux très beaux thés qui vous permettront de mieux saisir les nuances gustatives entre un thé d’arbre unique et un mélange*, avec beaucoup de plaisir au passage.

Le comparatif en bas de page !


 

Conseils d’infusion

Théière : 2/3 gr pour 300 à 500ml –  1 à 3 min à 80°

Gaiwan : Je le préfère dans une version légère et tendue.

85/90° pour un temps court, de l’ordre d’une quarantaine de secondes pour la première, pour bien ouvrir les feuilles, et une vingtaine pour les suivantes, avant de remonter progressivement. On obtient ainsi une liqueur fluide et d’une belle complexité.

Ce thé supporte aussi très bien l’eau bouillante, rinçage de 15sc, et infusions flash ensuite.


 

 * Pour aller plus loin

C’est à dessein que nous ferons très court sur ce comparatif, l’intérêt de tels thés ne résidant moins dans une description organoleptique circonstanciée que dans les superbes sensations de corps qu’ils procurent.

Longueur, profondeur et endurance seront largement partagées par ces deux thés.

Pour autant l’aromatique va être un des points de comparaison.

Tandis que l’arbre unique marque par sa liqueur d’une grande clarté : pure, intense et tendue, notre “arbre double” va briller par sa richesse aromatique, sa rondeur et une liqueur d’une superbe matière, à la manière d’un nectar.

Retour haut de page