Oriental Beauty de Pinglin

Classique des oolong taïwanais, l’Oriental Beauty (ou Bai Hao Oolong) est célèbre pour ses entêtants parfums de miel et de muscat. Issu d’un jardin d’une incroyable biodiversité, celui-ci offre une tasse pure et d’une grande richesse aromatique.

6,6079,00

Catégories ,
Effacer


Origine : Taïwan, Wenshan, Pinglin / Altitude : 700m / Récolte : Juin / Cultivar : Qing Xin Oolong / Oxydation : 60-70 % / Cuisson : four



Un Oriental Beauty* venu d’un jardin en permaculture, niché sur les hauteurs de Pinglin. Il s’agit nos producteurs de Baozhong, qui ont eu la “chance” d’être visités par les jassid cette année. Faune, flore, il faut dire que ces plantations d’une incroyable biodiversité sont une véritable invitation.

Pour résultat une liqueur satinée et moelleuse, aux généreux arômes de miel, de raisin muscat et d’amande fraiche. C’est un doux hydromel qui coule en bouche et s’installe avec une belle longueur sur les écorces d’agrumes. Gourmand et confortable, voilà un parfait ambassadeur de la famille des Oriental Beauty.


Conseils d’infusion

Gongfucha recommandé : 3,5 gr pour 100 ml, rinçage puis une quinzaine de secondes pour la première infusion, redescendre un peu pour la deuxième puis augmenter progressivement

En théière de 400 à 600 ml : 4 gr pendant 3 à 5 min.

Température : eau bouillante pour une liqueur claire et tendue, ou légèrement plus basse pour un thé plus en amplitude, liquoreux.


Qu’est-ce que l’ Oriental Beauty

Les « beautés orientales » ( 東方美人 – Dōng fāng měi rén ) ou encore Bai Hao Oolong, font partie des joyaux de la production taïwanaise.
Récoltées entre juin et juillet – environ 10 jours après la Fête des Bateaux Dragons – les feuilles ont la particularité d’avoir été mordues par des petites cicadelles (jassid – jacobiasca formosana).
Elles vont secréter certaines molécules pour se défendre, permettant l’apparition de délicieux arômes de miel et de raisin muscat, particulièrement mis en valeur par une oxydation poussée des feuilles.
La cueillette d’un bourgeon pour deux feuilles – particularité qui lui a valu son autre surnom de Bai Hao Oolong – « oolong au duvet blanc» – est réalisée entièrement à la main, participant au coût élevé de ces thés, dont la rareté et la richesse aromatique ont toujours suscité un grand engouement chez les amateurs.

Retour haut de page