Oriental Beauty Vintage

Catégories ,

L’un des plus prestigieux oolongs taiwanais, confectionné par une légende du thé naturel. Avec une belle maturation, cet Oriental Beauty  de 2013 va au-delà des notes de dégustation, et ouvre la porte vers le domaine des sensations. Un bijou ancien.

10,2068,00

Effacer

Origine : Taïwan, Shiding / Altitude : 500m / Récolte : 2013 / Cultivar : Qing Xin Oolong / Oxydation : 60-70 % / Cuisson : Charbon de bois


Gao Dingshi est une légende du thé naturel à Taïwan. Voilà plus de 20 ans qu’il cultive ses jardins sans le moindre engrais. S’il fait confiance à la nature pour la croissance de ses théiers, il apporte son formidable savoir-faire à la transformation des feuilles. Après avoir remporté de nombreux concours, notamment pour ses Oriental Beauty, il enseigne l’agriculture naturelle à des producteurs du monde entier.
La plupart des Oriental Beauty sont faits par cuisson au four, sur environ une semaine. Gao Dingshi les façonne au charbon de bois, avec de multiples étapes de cuisson sur près de trois mois.
Ce thé Vintage a été produit en 2013 et fut stocké tranquillement depuis. Les Taïwanais raffolent des thés vieillis, et pour nous en faire découvrir le potentiel, Mr Gao a sorti un petit lot de ses stocks, qu’il a “rafraîchi” (en le re-torréfiant) pour nous.
Si l’on compare avec le 2020, c’est certainement un thé plus difficile d’accès de prime abord. Il offre des parfums toujours délectables, mais assagis, sur un registre plus chaud et boisé. C’est au fil des infusions qu’il se dévoile et révèle toute sa complexité. Il travaille au corps pour nous inviter à la détente et la contemplation. Un travail d’orfèvre.


 

Conseils d’infusion

Gongfucha recommandé : 3,5 gr pour 100 ml, rinçage puis une quinzaine de secondes pour la première infusion, redescendre un peu pour la deuxième puis augmenter progressivement.
Température : eau bouillante pour une liqueur claire et tendue, ou légèrement plus basse pour un thé plus en amplitude, liquoreux.


 

Qu’est ce que l’Oriental Beauty

 

Les « beautés orientales » ( 東方美人 – Dōng fāng měi rén ) font partie des joyaux de la production taïwanaise.
Récoltées entre juin et juillet – environ 10 jours après la Fête des Bateaux Dragons – les feuilles ont la particularité d’avoir été mordues par des petites cicadelles (jassid – jacobiasca formosana).
Elles vont secréter certaines molécules pour se défendre, permettant l’apparition de délicieux arômes de miel et de raisin muscat, particulièrement mis en valeur par une oxydation poussée des feuilles.
La cueillette d’un bourgeon pour deux feuilles – particularité qui lui a valu son autre surnom de Bai Hao Oolong – « oolong au duvet blanc» – est réalisée entièrement à la main, participant au coût élevé de ces thés, dont la rareté et la richesse aromatique ont toujours suscité un grand engouement chez les amateurs.

Retour haut de page

Connectez-vous